Raconté par Madame Guo  de Canton le 13 janvier 2013

Avant que je ne pratiquais le Dharma de Guan Yin Citta, je me disputais beaucoup avec mon mari, parfois jusqu’à se frapper et se menacer de divorce.  En lisant les livres  du Maitre LU Junhong,  j’ai appris que les disputes dans un couple sont  souvent dues à l’esprit étranger qui nous dérange, et nous les provoque. La solution est de réciter les Petites-Maisons à cet esprit étranger qui est  créancier  de dettes karmiques de mon mari.  Je récite donc 3 Petites-Maisons par semaine au créancier de dettes karmiques de mon mari, depuis un an, nos relations s’améliorent jour après jour.

Mais durant la période de fête nationale, j’étais très occupée et ai réduit le nombre des Petites-Maisons récitées. J’ai reçu un appel de mon mari qui travaillait dans une autre ville. Au téléphone, il est devenu insupportable,  en me disant qu’il souffrait beaucoup, qu’il ne m’aimait plus, et qu’il voulait  le divorce.  J’ai tout de suite repris la récitation des Petites-Maisons, plus 49 fois de « Soutra du cœur » en faveur de mon mari,  49 fois de « JIE JIE ZHOU », et j’ai  libéré 100 poissons en une semaine. Le weekend suivant, 4 jours après son appel, il est revenu à la maison tout tranquille, comme si rien ne s’était passé. Il se montrait même très gentil envers moi et ma fille. J’ai compris l’efficacité de la Petite-Maison et en récitais sans relâche 4 à 5 par  jour. Mon mari était contre ma pratique du Dharma de Guan Yin Citta, j’étais donc obligée de faire la récitation en cachette. Deux mois après  cette histoire, j’ai eu un rêve dans lequel mon mari, tout souriant, me demandait comment pratiquer le Dharma de Guan Yin Citta. Je crois bien qu’un jour ce rêve se réalisera !