Rédigée par LImmelony

 

Quand j’avais 18 ans, j’étais mannequin, belle fille, plein de garçon couraient derrière moi, et j’étais arrogante, frivole et infidèle. Si bien qu’un jour, j’étais tombée enceinte, et comme j’étais célibataire, j’avais tout de suite opté pour l’avortement.

A 21 ans, je suis tombée enceinte une deuxième fois. Cette fois-ci j’ai décidé de garder le bébé, mais tout ne se déroulait pas comme on souhaitait : il y avait des  tumeurs qui se développaient dans l’utérus, en même temps que l’embryon. Au bout de 5 mois de grossesse, les tumeurs  sont devenus  si importantes que j’ai du subir une opération pour me les faire enlever. L’opération s’est bien passée, mais a provoqué l’avortement. Désormais, ma vie est entrée dans une spirale infernale : dégradation de la santé,  disputes incessantes avec mon petit ami, chômage etc.. J’ai eu vraiment envie de me suicider…

Dans un forum internet, j’ai raconté mes mésaventures à un ami, ce dernier m’a présenté la Porte du Dharma de Guan Yin Citta, et m’a expliqué qu’à travers la récitation des soutras, je pourrais changer ma vie. En récitant les Petites-Maisons et les offrant aux enfants avortés, je pourrais les aider aller dans un meilleur endroit de l’Au-delà.  Il m’a confirmé que les malheurs subis sont justement la conséquence de mes avortements antérieurs, qui constituaient ma dette de Karma.

Comme je suis protestante, au début, j’hésitais. Mon ami m’a expliqué que le fait d’avoir la croyance protestante n’est pas en contradiction avec la pratique du Dharma de Guan Yin Citta, qui permet  de soigner la maladie par la récitation des soutras. J’ai donc fait un essai pendant un mois en récitant les soutras et les Petites-Maisons. Le résultat, la relation avec mon petit ami a complètement changé : avant il se disputait tous les jours avec moi, maintenant il est devenu  très affectueux, rares sont les disputes. Ma santé s’est améliorée, j’ai repris  la forme. Un jour, j’ai rêvé de Jésus qui ne se montrait guère  fâché avec ma nouvelle pratique du Dharma de Guan Yin Citta, au contraire, il m’a même conseillé de faire bénéficier les bienfaits de cette pratique aux autres.

Six mois après ma pratique, je suis tombée de nouveau enceinte, mais l’embryon était vide, Maitre LU a dit que plus je récite des Petites-Maisons, plus je rembourse ma dette karmique, plus j’aurai la change d’être enceinte. J’ai compris que l’anomalie de l’embryon était due à mes dettes trop lourdes, il fallait que je persévère une partie de ma récitation pour rembourser mes dettes de Karma.  Par ailleurs, je faisais des vœux devant Bodhisattva de la Grande Compassion, et j’aidais les personnes stériles dans la  détresse à  suivre les enseignements de Bouddha.

3 mois après, j’ai eu un rêve : je sortais de la maison, il pleuvait,  au lieu de la pluie d’eau, c’était de la  pluie de perles, roses, blanches. Il y avait une perle rose tombée, je l’ai ramassée, elle était toute belle,  brillante. Je l’ai mise dans ma poche. Une amie enceinte s’approchait  de moi, et me demandait de caresser  son ventre, et me rassurait que je serais  peut être aussi enceinte.

A la suite de ce rêve, je suis vraiment tombée enceinte, par contre la tumeur dans l’utérus a refait son apparition.  Plus tard, j’ai rêvé de Maitre LU Junhong, médecin cette fois-ci,  me rassurait que ce bébé serait en bonne santé. Un mois après, le docteur n’a plus retrouvé cette  tumeur, elle a tout simplement disparu. Enfin la grossesse s’est bien déroulée, je n’ai pas eu de nausée, je me sentais vraiment en forme. J’ai accouché un petit garçon comme une merveille.

Un an de pratique du Dharma de Guan Yin Citta a complètement changé ma vie, en remerciant Maitre LU qui m’indique toujours le bon chemin à suivre…